Le WAX , sa mode et ses nouveautés

NanaWax, WinaWax, Wax Africain, autant de créations que l’on peut découvrir de nos jours sur les réseaux sociaux et aussi bien dans nos sociétés actuelles. C’est une nouvelle révolution, une tendance et voila la mode à l’africaine qui se renouvelle.

L’industrie du wax africain s’est d’abord concentrée au Ghana, centre historique de l’engouement pour ce textile, car les firmes néerlandaises et britanniques destinaient exclusivement leurs exportations à ce pays. À l’occasion de l’indépendance, en 1960, le président Kwame Nkrumah instaure de forts droits de douane et monte les premières usines de wax en Afrique, entamant ainsi le monopole des Européens

Le wax existe en différentes qualités et origines : wax  « nééerlandais », wax « anglais ».

La création de motifs pour wax est devenue une activité renommée. 

Depuis le milieu des années 2000, le wax s’invite dans les collections de prêt-à-porter en Europe et en Amérique, démocratisant son usage. On en trouve chez les grands couturiers comme chez les fabricants de prêt-à-porter, tels H&MBurberryWoolrich (en) .

A travers ce développement , des jeunes créateurs et créatrices africains innovent en la matière et proposent une nouvelle manière d’utiliser ses wax en les intégrant dans les textiles à la mode occidentale. 

Un petit clin d’oeil à ces créateurs (créatrices) qui exportent et dynamisent la mode à la façon « WAX ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *